Tout ce qu'il faut savoir sur le foot

Forum de football et autres sports
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Finale: Le Zenit au zenith

Aller en bas 
AuteurMessage
superquentin21
Admin fondateur
Admin fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23521
Age : 27
Localisation : Expatrié à Casablanca
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Finale: Le Zenit au zenith   Sam 17 Mai - 0:51

Dominateur d'un bout à l'autre de la rencontre, le Zénith Saint-Pétersbourg a logiquement ouvert son palmarès européen en dominant des Rangers recroquevillés en défense (2-0). Après avoir épinglé Villarreal, Marseille ou le Bayern, le club russe a terminé le travail de belle manière.

Zénith Saint-Petersbourg, première

Après le CSKA, le Zénith. En l'espace de trois ans, le football russe, qui n'avait encore jamais rien gagné sur la scène européenne, s'est enfin fait un nom. Comme son grand frère moscovite l'avait réussi en 2005, le Zénith Saint-Petersbourg a ouvert son palmarès continental en s'adjugeant mercredi la Coupe de l'UEFA face à des Rangers bien ternes (2-0). A vrai dire, il n'y a pas vraiment eu de match. Recroquevillés en défense, avec pas moins de huit joueurs à vocation défensive alignés par Smith au coup d'envoi, les Ecossais se sont contentés de former un bloc solide, réputé impossible à bouger. Mais, à force de s'obstiner à faire déjouer l'adversaire, ils en ont eux-mêmes oublié de jouer. Nettement supérieurs techniquement, malgré l'absence de Pogrebnyak, co-meilleur buteur de la compétition (10 réalisations, à égalité avec Luca Toni), les hommes de Dick Advocaat, l'ancien mentor... des Rangers, ont su se montrer patients pour faire la différence après le repos. La délivrance est venue de Denisov (72e) et Zyryanov, à l'ultime seconde du temps additionnel (90e+4).

C'est bien connu, les grands rendez-vous ne font pas toujours de grands matches. La première période pouvait même laisser craindre le pire au niveau spectacle. Entre des Rangers décidés à ne pas jouer et une équipe russe beaucoup plus ambitieuse mais pas non plus décidée à prendre des risques inconsidérés, les occasions n'ont pas été légion. Mais elles ont toutes été russes. Le séduisant Arshavin a d'abord trouvé le petit filet d'Alexander (4e), avant qu'Anyukov n'oblige ce dernier à sortir un bel arrêt sur une frappe de 25 mètres qui prenait le chemin de la lucarne (28e). Côté Rangers, rien, ou presque, malgré un Darcheville volontaire mais bien trop isolé à la pointe de l'attaque. C'est donc sur un score nul et vierge flatteur que Brahim Hemdani et les siens ont rejoint les vestiaires à la pause.

Arshavin au four et au moulin

Le retour sur le pré n'a pas semblé réveiller les pensionnaires de Glasgow, reversés de la Ligue des champions cet hiver après avoir été balayés par Lyon à domicile (0-3). Pourtant toujours en lice pour un quadruplé historique (Coupe de la Ligue déjà en poche, sacre possible en championnat comme en Coupe, où ils sont qualifiés pour la finale), les Rangers n'ont pas su hisser leur niveau de jeu, même s'ils ont obtenu leur première véritable occasion de la rencontre sur une frappe de Ferguson sur le poteau (54e). Une frayeur qui a fini de décomplexer Tymoshchuk et ses copains, décidés à appuyer sur l'accélérateur pour ne pas laisser échapper ce trophée qui leur tendait les bras. Arshavin, pour avoir trop attendu, a d'abord loupé le coche après avoir pourtant effacé le gardien (65e). Il s'est vite repris en offrant un caviar à Denisov, vainqueur de son face à face avec Alexander (72e, 1-0). Zyryanov, qui aurait pu tuer tout suspense quatre minutes plus tard, a finalement attendu le temps additionnel pour doubler la mise sur un service parfait de Tekke, lui-même lancé par l'intenable Arshavin, élu joueur du match (90e+4). Les Rangers se sont bien procurés quelques situations intéressantes entre temps, mais ils ont logiquement fini par payer leur manque d'initiatives. Après Villarreal, Marseille ou le Bayern, corrigé en demi-finale (0-4), le Zénith a terminé le travail de fort belle manière. Saint-Pétersbourg peut faire la fête.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout-sur-le-foot.actifforum.com
 
Finale: Le Zenit au zenith
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zenit Saint-Petersbourg Kezako?
» Finale Espoirs : Agen / Clermont
» Finale Coupe AWBB
» wondercat a la finale en espagne du ARWC avec Issy Aventure
» Pronostic Clermont / Perpignan (Finale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout ce qu'il faut savoir sur le foot :: Coupes européennes :: Ligue Europa (ex Coupe UEFA) :: saison 2007/2008-
Sauter vers: