Tout ce qu'il faut savoir sur le foot

Forum de football et autres sports
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Dizet règle ses comptes

Aller en bas 
AuteurMessage
thierrys
Dieu vivant
Dieu vivant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7228
Age : 53
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Le Dizet règle ses comptes   Sam 21 Avr - 11:48

Le Dizet règle ses comptes

Sept mois après son limogeage, Serge Le Dizet sort de son silence dans une interview accordée au quotidien L'Equipe. L'ancien entraîneur du FC Nantes revient sur son bilan et surtout désigne les responsables de l'immense gâchis dont il estime victime le FCNA. Remplacé par son propre adjoint, Georges Eo, dont il pense qu'il l'a trahi, avant que le duo Der Zakarian-N'Doram ne soit nommé à son tour, l'ancien défenseur, s'il espère toujours un miracle, ne cache pas son pessimisme quant à l'avenir du club en L1.

Le Dizet n'a pas digéré qu'Eo, son propre adjoint, lui succède. Le Dizet n'a pas digéré qu'Eo, son propre adjoint, lui succède.
Serge Le Dizet sort de son mutisme. Celui qui était le sien depuis maintenant sept mois et son limogeage de son poste d'entraîneur du FC Nantes. Aujourd'hui, face au triste spectacle d'un club lanterne rouge à sept journées du terme de la saison et qui compte quatre points de retard sur le premier non-relégable, l'ancien défenseur canari, qui aura donné quatorze ans de sa vie au FCNA (*), sort de son silence. Tout à la fois pour défendre un bilan dont il estime qu'il n'a pas à rougir, mais aussi pour dénoncer ceux qu'il désigne comme les responsables de la catastrophe en cours au sein du club huit fois champion de France.

Premier à lancer un cri d'alarme lors de la dernière intersaison, alors que son président, sur la foi d'un recrutement clinquant, lançait tout de go viser une place parmi le peloton de tête, Le Dizet, tout en réaffirmant son attachement à ses couleurs - "Je souhaite de tout mon coeur que le club s'en sorte" - affirme aujourd'hui vouloir "rétablir certaines vérités". A l'heure ou l'avenir en Ligue 1 des Canaris ne tient plus qu'à un fil, le champion de France 1995, s'il sait reconnaître ses torts - "J'accepte les exigences de résultat" - tient à répondre à ceux qui n'ont pas hésité à décrier son bilan: "J'en ai marre d'entendre dire que notre maintien à 43 points, il y a deux ans, était un miracle. Nous avions une équipe soudée, qui a pris 25 points en 19 matches. La saison passée, nous avons terminé quatorzièmes et disputé les demi-finales de la Coupe de France. Le maintien était acquis à six journées de la fin. Aujourd'hui, on s'aperçoit que ce n'était peut-être pas si mal..."

"Roussillon est l'homme de Dassault, pas du FC Nantes"

De toute évidence touché par le traitement qu'on lui a infligé, Le Dizet pointe du doigt une direction dont il affirme qu'elle n'est pas à la hauteur des enjeux, et en premier lieu les deux présidents avec lesquels il a dû travailler: C"e que je conteste, ce sont les moyens qu'on m'a donnés et la façon dont Rudi Roussillon (l'actuel président) se protège. Je n'ai vraiment pu travailler que pendant six mois en 2005. Les six premiers. Gripond, qui était président m'a laissé tranquille." L'actuel administrateur du club n'est pas pour autant épargné (voir par ailleurs). Et Le Dizet de poursuivre sa charge contre Roussillon: "Cette saison, les dés étaient pipés d'avance. Je savais que j'étais mort. Rousillon fait un recrutement tapageur et déclare qu'on peut terminer parmi les six premiers. En fait, on avait perdu nos deux internationaux, Toulalan et Landreaau. Des joueurs étrangers issus de clubs côtés ont été recrutés. Mais ils venaient de championnats inférieurs à la Ligue 1. L'été dernier, si Roussillon m'a conservé, c'était comme fusible pour se protéger." Un président qui, au premier coup de grisou, a donc fait sauter son fusible...

A travers Roussillon, c'est le système Dassault que Le Dizet dénonce, et le manque d'implication du propriétaire du club: "Tout le monde s'est fait avoir. Tout le monde a marché avec Rudi Roussillon. Aujourd'hui, on a l'air de quoi? Il faut comprendre sa logique aussi. Il a d'autres priorités que de faire fonctionner le sportif. C'est l'homme de Dassault. Sa priorité, c'est que Dassault et lui conservent une bonne image. Le FC Nantes passe après. Roussillon est l'homme de Dassault, pas du FC Nantes. Quand tu vois le peu d'engouement de Dassault pour le football, c'est un premier problème." Et l'ancien technicien nantais d'évoquer le cas Portillo, du nom de l'attaquant du Real Madrid, dont il savait qu'il n'avait "rien fait depuis deux ans", mais que tentera de lui imposer coûte que coûte Roussillon, quitte à faire passer dans les médias son entraîneur pour le mec qui refuse un attaquant du Real Madrid. Son avis sur la méthode Roussillon? Chercher le coup médiatique en permanence, c'est dangereux."

Dire que le recrutement supposé quatre étoiles du début de saison, fruit des réflexions de Roussillon et de Japhet N'Doram, à l'époque pas encore appelé sur le banc, lui fut imposé relève du doux euphémisme. N'Doram qui en prend également pour son grade: "J'ai demandé un milieu gauche à Japhet. Il a pris Boukhari. Il était gaucher mais il ne courait pas. Il ne pouvait pas jouer sur un côté." Un choix qui remettait en cause son schéma tactique: "Je voulais jouer en 4-4-2. Au niveau de mon organisation, j'étais marron." A l'adresse de son ancien coéquipier: "Japhet dit qu'il a fait ujn bon recrutement. Mais Saïdou, ce n'est quand même pas extraordinaire. Wilhelmsson, Boukhari et Stojkovic, ce n'est pas moi qui les ai virés."

"Le club est gangrené"

Le Dizet affirme ne pas avoir eu les moyens de travailler... Le Dizet affirme ne pas avoir eu les moyens de travailler...
Mais la plaie la plus profonde vient sans doute de l'identité de son successeur, son propre adjoint, Georges Eo: "Je laisse le soin aux gens d'en juger la pertinence. J'en ai vraiment gros sur le coeur. J'étais parti avec lui. Je voulais finir avec lui. Il a vendu son âme. Tant pis pour lui." Les mots sont durs et traduisent la fin de la grande union sacrée au sein de la famille nantaise. Une rupture que Le Dizet fait correspondre avec le départ de Raynald Denoueix, décisif selon lui: "Personne n'a vraiment la légitimité, mais tout le monde pense pouvoir être le patron. Le départ de Raynald est le point de départ de nos problèmes. Raynald, il avait la carure. Tout le monde roulait pour lui. Son départ a été une cassure pour le club. C'est un mec hypercompétent. Il n'y avait personne pour le remplacer." Et cet aveu: "On n'était peut-être pas prêts. Moi, compris"

Un départ qui a laissé la place aux "luttes de pouvoir". Une dérive dont Le Dizet estime que Jean-Luc Gripond est l'un des principaux responsables: "Avec lui, c'est la prime à la magouille, pas forcément à la compétence." Cette compétence que l'intéressé aimerait aujourd'hui mettre au service d'un autre club, mais, dit-il, "l'image négative du club pèse. L'image de Nantes est très mauvaise." Le constat final est sévère mais sans doute très lucide: "Dans l'état actuel des choses, Nantes ne peut pas redevenir Nantes. (...) La force de ce club, c'était son état d'esprit, son unité de pensée sur le terrain et en dehors. Nantes était une grande famille. (...) Aujourd'hui, à Nantes, ça tire dans tous les sens. Le club est gangrené."

(*) Joueur de 1992 à 1998, entraîneur au centre de formation de 1998 à janvier 2005 et entraîneur des pros jusqu'au 20 septembre 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superquentin21
Admin fondateur
Admin fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23521
Age : 27
Localisation : Expatrié à Casablanca
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Le Dizet règle ses comptes   Sam 21 Avr - 23:18

Ah ouais direct, enfin il a raison il faut changer profondément parce que les résultats ne sont pas du tout là Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout-sur-le-foot.actifforum.com
 
Le Dizet règle ses comptes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Richie McCaw règle ses comptes....dans son autobiographie
» Règle du plaqueur-plaqué / Vidéo
» Quelle est la règle?
» 1 p'tite question sur la règle des cartons jaunes
» La règle 14-3 et le putting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout ce qu'il faut savoir sur le foot :: Infos France :: Ligue 2 :: Nantes-
Sauter vers: